L’activité les « Coureurs du Centre de crise de Québec » en est une de financement pour soutenir la cause du Centre de crise de Québec. Les efforts des coureurs contribueront non seulement à accroître la visibilité des services du Centre et leur accessibilité, mais aussi à maintenir une réponse exempte de délai. En 2017, ce sont 35 coureurs et marcheurs qui se sont unis pour remettre une somme de 5 943$ au Centre de crise de Québec.

Depuis la 1ère édition, cette activité-bénéfice a permis d’amasser plus de 10 000$. La 4e édition se tiendra les 13 et 14 octobre 2018 dans le cadre du Marathon SSQ – Québec dans un tout nouveau parcours style carte postale! Nous avons hâte de le découvrir! Objectifs 2018 – 4e édition : Cette année, un groupe de 39 coureurs et marcheurs s’est formé et vise à atteindre la somme de 6 000$ en dons.

J’ai eu la chance de rencontrer Marie-Christine, agente d’intervention de crise et responsable de l’activité bénéfice les Coureurs du Centre de crise de Québec, afin d’en savoir un peu plus sur eux et leurs services.

Question - Le Centre de crise de Québec, c'est quoi?

R – Organisme communautaire à but non lucratif de première ligne qui offre un service d’intervention de crise à toute la population, âgée de 14 ans et plus, de la grande région de Québec. Mis sur pied en 1986 dans le cadre des mesures de désengorgement des hôpitaux. Depuis, notre engagement est d’offrir une réponse rapide à toutes les personnes en situation de crise en leur offrant des services adaptés à leurs besoins.

Nous offrons des services de crise gratuits et disponibles 24/7 regroupant l’intervention de crise téléphonique, des entrevues en face à face, de l’hébergement de crise, de l’hébergement temporaire ainsi que des interventions dans le milieu (Équipe mobile). En 2001, grâce à la reconnaissance de son expertise, le CCQ obtient le mandat d’estimation de la dangerosité dans le cadre de la Loi sur la protection des personnes dont l’état mental présente un danger pour elles-mêmes ou pour autrui. Enfin, à moindre coût, nous offrons des formations sur mesure basées sur notre expertise dans différents milieux de la région.

Q - Et à qui s'adresse vos services?

R – Chaque année, nous venons en aide à près de 5000 hommes et femmes. Ces personnes, avec ou sans problématique de santé mentale, vivent une situation de crise (rupture, deuil, perte d’emploi, désorganisation, traumatisme). Ils sont alors, dans un état de vulnérabilité psychologique intolérable provoquant souvent une dangerosité suicidaire ou d’homicide où une intervention de crise rapide devient nécessaire. Nous répondons aussi à leur famille, leur employeur, leur propriétaire et leurs amis inquiets et démunis devant l’intensité de cette grande détresse. Évidemment, nous soutenons les intervenants sociaux qui, dans certaines situations d’urgence, se tournent vers l’expertise du Centre de crise de Québec afin de s’outiller pour résorber la crise ou demander une intervention précise pour leur client.

En 2017 & 2018...
0
personnes ont reçu l’aide du Centre de crise de Québec dont
avaient entre 14 et 24 ans
19%
demandaient l’aide eux-mêmes
68%
sont des hommes
43%

Q - Avez-vous un exemple?

R – Oui, un exemple de situations rencontrées au Centre de crise de Québec pourrait être:

Zoé, 21 ans, (situation fictive) appelle au Centre de crise de Québec, elle a vu le numéro sur l’application mobile du Regroupement des centres de crise du Québec. Une intervenante lui répond immédiatement. Zoé explique que sa copine l’a quitté par texto hier soir. Aucune nouvelle depuis, elle ne répond plus à ses textos. Elle ne comprend pas, elle pleure. Difficile de bien l’entendre. L’intervenante accueille sa souffrance et prend le temps d’explorer la situation. Elle était en relation avec elle depuis 2 ans. Elles ne vivaient pas ensemble mais elles vont au même Cégep. Zoé croit que sa copine est avec une de leur amie commune et qu’elle ne veut pas lui dire. Zoé verbalise qu’elle veut en finir car elle ne pourra plus aller au Cégep car elles sont toutes dans la même gang. Nomme que sa copine a brisé sa vie. Zoé n’a pas dormi depuis hier et elle n’a pas non plus mangé. Zoé nomme qu’elle ne se comprend plus et elle ne peut pas rester seule. L’intervenante lui propose de venir à l’Hébergement de crise où elle pourra parler avec des intervenants qui sont présents 24/7 et où elle pourra aussi rétablir son sommeil et son appétit. Il y aurait une place ce soir, Zoé accepte.

Arrivée à l’Hébergement de crise, Zoé retient ses larmes. L’intervenant qui l’accueille lui montre sa chambre et l’invite en rencontre. L’intervenant prend le temps d’entendre la situation un peu plus en détails et explore aussi quelques éléments de son histoire afin de bien accompagner Zoé pendant son séjour. L’intervenant clarifie les idées suicidaires de Zoé et son engagement à assurer sa sécurité. Il y a des règles (ex: respect, non-violence, pas de consommation) dans lesquelles Zoé s’engage et une visite de la maison est faite.

Au cours de son séjour, qui durera environ 7 jours, Zoé aura une ou deux rencontres par jour en plus du soutien ponctuel au besoin. Elle reprendra son appétit en étant présente à table tous les soirs à 18h pour manger avec le groupe de bons repas chauds. Tranquillement, Zoé voit plus clair dans la situation et comprend que sa relation n’allait pas bien depuis déjà un moment. Elle mettra en place un suivi avec la travailleuse sociale du Cégep. À son départ, Zoé se sent plus solide pour vivre cette situation et sait qu’elle peut contacter le Centre de crise de Québec n’importe quel moment.

Q - Pourquoi se tourner vers le Centre de crise?

R – Nos interventions se basent sur le volontariat de la personne, favorisent l’autonomie, se centrent sur les besoins de l’individu et nuancent nos rapports aux diagnostics psychiatriques, et ce, dans un cadre éthique et confidentiel. De plus, nous offrons à la personne aidée un accompagnement et du support dans un contexte « normalisant », évitant la stigmatisation. Ainsi, notre intervention est centrée sur la personne et non sur la pathologie. C’est dire que, au Centre de crise de Québec, nous ne «pathologisons» pas la crise, mais nous la percevons comme une occurrence normale qui jalonne la vie de toute personne. Nous accueillons une personne et non un problème ou une maladie mentale. 

Q - Et qui est derrière les interventions du Centre de Crise de Québec?

R – Près d’une centaine d’intervenants engagés et passionnés contribuent au Centre de crise de Québec, ils sont des professionnels, ayant comme domaine d’études le service social, la psychologie et autres formations connexes. L’organisme est géré par une équipe clinique et administrative de qualité ainsi que par un conseil d’administration impliqué.

Le Centre de crise de Québec en chiffres

En 2017 & 2018...
0
interventions de crise dont :
0
déplacement de l'équipe mobile
0
hébergement de crise 1 à 8 jrs
0
hébergement temporaire 30 jrs
0
entrevues externes
0
interventions téléphoniques

Pour donner, c’est ici. N’oubliez pas de mentionner en commentaire Cocotte & Cie !

Camille est une amoureuse de la vie, du plein air et de ses animaux. Elle se nourrit de milliers de projets qui la tiennent motivée et la guident vers sa vie parfaite. Passionnée par l'entrepreneuriat, l’organisation, l’administration et l'apprentissage en général, elle est toujours la première à essayer les nouvelles technologies et applications trends du moment.
Posts created 11

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.